Je suis Réunionnaise! Oté La Réunion

Billet doux

Billet d’où?

Cette année j’ai 30 ans! Sur ces 30 années, j’en ai vécu 8 loin de ma merveilleuse (en toute objectivité)  île natale. L’île de la Réunion.

NB (rode pas dezorde*) La Réunionnaise est toujours objective quand elle vous dit que son île est la plus belle, que son ananas Victoria est le plus sucré, que son sucre de canne est le plus roux et que le tout, est, en toute objectivité  : la crème de la crème ! Le meilleur.

Le fait d’être loin, un peu exilée, aide à oublier les malheureux défauts que, peut être (jure pas moins) nous avons. Des défauts, que seuls les Réunionnais peuvent pointer du doigt 😉 ! Évidemment.

Nous acceptons la critique, quand elle ne nous critique pas, et nous ne supportons pas la comparaison, avec d’autres (une autre) îles. Aussi proche (très proche) soit elle (ok Ou voi la! L’autre île parfaite)

Mais la je généralise, ah oui… Ça non plus on aime pas.

Nous, vous, enfin … tout le monde devrait pouvoir aimer mon île. La connaitre, y goûter nos mets.

Les letchis en fin d’année, eux aussi les meilleurs AU-MONDE. Tout le monde devrait avoir la chance de sentir cette douce odeur de sucre roux quand on quitte la ville de l’Etang Salé direction St Louis. Ah! Cette odeur sucrée quand le jour se lève, ou qu’une journée s’achève. Cette lueur sur la montagne, et ces couleurs uniques. Uniques vous dis-je! Uniques.

Entre les champs de cannes qui bordent cette route un peu déformée, à côté de l’usine sucrière, l’histoire de mon île s’écrit avec du sucre, du coton et du sel. (route déformée à mon époque, et aujourd’hui ?)

Ou, cette odeur de sel marin quand on approche le littoral St-Leusien. Ces matinées à l’entrée de la ville où, au loin, on croire voir du brouillard mais enfait c’est un nuage de sel extra fin, du sel pur qui se pose sur nos lèvres. Du sel pur.

Les parfums de mon île me manquent …

  • Jaime : 

Les voyages

les longues parenthèses

Les histoires gramounes*

Gros pois ek rogail la morue

Les avocats de La Réunion

Cuisiner

Les rires de mon bébé

Le métissage

Les blagues de mon mari

Ma famille

La contradiction

  • Je n’aime pas :

Les donneurs de conseils (mais j’en ai moi même de très bon)

Les huîtres

Faire la vaisselle, vraiment pas!

 

Et pour toi, c’est quoi être Réunionnais? Raconte à mwin

Gardons contact, tu peux retrouver NaturellementHappy sur le Face de book et sur Instagram Like à nous!

Publicités

Le thé Réunionnais

Photo EE

Petite, je n’aimais pas le thé.  Mais, c’était la seule boisson chaude que buvait ma maman. Il y a donc, toujours eu chez nous, un doux parfum de thé.

Quand j’ai quitté la maison pour l’Australie, je suis devenue une grande amatrice de thé … des tasses pleines, une, deux, plusieurs. Ce breuvage était ma madeleine, des parfums qui me ramènent à la maison, avec ma douce maman.

Le thé, je l’aime sans sucre, dans une jolie tasse de préférence. Un gros mug pour l’hiver et une tasse en verre en été.

Chez moi, Je suis plutôt thé vert et miel le matin. En voyage, je varie les plaisirs. Thé à la rose en Australie, thé vert à la menthe au Maroc, thé noir Mauricien à la vanille, ou encore un Thé à l’indienne comme celui de mon amie Népalaise. Des classiques.

Mais le plus remarquable, est celui que j’ai goûté dans la fraicheur des hauts de  La Réunion.

Le thé blanc de Grand-Coude.

Le thé Réunionnais se mérite. Il faut monter, rouler de longues minutes, jusqu’à ne plus voir de maisons. Quitter la chaleur des villes du littoral et arriver dans ce petit coin de paradis, au frais. Le seul thé français, se cache dans un village niché à 1100 mètres d’altitude, à St-Joseph. C’est un lieu magique: Le Labyrinthe En-Champ-Thé

A notre arrivée, c’est une petite forêt de théiers qui nous attend. Le thé est là, devant nous, à notre portée.  Entre ces arbres qui poussent librement, il fait bon se promener, se perdre, se reposer et reprendre sa route. Un petit labyrinthe à visiter en famille, un dépaysement pour moi, Réunionnaise qui n’avait jamais vu Grand-Coude. Un pur moment de douceur, du thé Français, biologique, à l’abris de la pollution urbaine.

Après notre ballade, nous nous sommes posés, pour enfin boire ce fameux thé.

***********

Facebook ou Instagram? à toi de choisir. On est partout! Tu peux nous écrire, si tu veux papoter, partager une histoire, ou un témoignage ❤  par ici pour un long e-mail, allez zouuuuu : Naturellement-Happy@outlook.fr

 

IMG_4868