3 astuces pour booster ta journée

On est mercredi? Mercredi c’est PODCAST! C’est le podcast à maman du jour, tout frais, tout beau! Prépare toi à changer ta vie, à booster ta life, à kiffer le podcast  N’hésite pas à le partager, à le faire voyager! Il est court et on va droit au but, c’est le podcast des gens pressés hein! J’attends ton avis, le podcast est aussi sur youtube.

Publicités

J’ai rencontré l’inventeur du drone 100% solaire!

Sunbirds, c’est la start-up qui fait planer les drones au soleil.

Le Réunionnais Laurent Riviére nous parle de son entreprise, Sunbirds. Né d’une idée alors qu’il était salarié, ses drones solaires sont désormais vendus en Australie. C’est d’ailleurs dans ce pays que Sunbirds a de nouveaux bureaux. La vidéo est dans le lien ci dessous, à bientôt.

à voir, partager, à aimer

Parents

C’est difficile d’être parents, mais être un enfant ça m’a l’air tout aussi compliqué. Alors oui, y a tout l’amour du monde, un bonheur immense , mais parfois c’est juste difficile, douloureux. Ce sentiment de ne pas réussir à se faire comprendre, la déception quand parfois on se dit « tout ce que je fais pour toi, tout ce que j’ai abandonné pour toi, tous ces sacrifices… » pour que tu me tapes, que tu hurles en te roulant par terre, en m’humiliant … c’est ça qu’on se dit? T’as déjà pensé ça? Ce matin après le marché, nous étions au parc. Gabriel voulait jouer, tout en s’accrochant à ses raisins. Je l’observait quand … j’ai vu une famille arriver, on se dit bonjour puis on se concentre chacun sur son enfant. L’enfant avait l’air calme, assis face à ses parents. Sa maman dit à son père « je ne le supporte plus. 5 ans que ça dure! Il faut qu’il voit un médecin! » Alors, je ne connais pas le problème de cette famille, mais j’ai eu de la peine pour eux, tous. Les parents et l’enfant, je suis désolée. C’est si difficile d’être parents, c’est un boulot à plein temps, souvent ingrat. C’est tellement difficile parfois, moi il m’arrive de pleurer chez moi, et je me dis que pour laisser entendre tout ce qui ne va pas à des inconnus … c’est vraiment que c’est un peu la fin de leur monde. Puis, il fallait partir l’un des parents: «  allez on y va. C’est le 2eme parc là, allez! dégage! Tout le monde te regarde, de toute façon tu vas encore faire une crise, comme d’habitude» Il n’y a pas eu de crises, l’enfant n’a rien dit. Gabriel leur a dit au revoir en agitant la main, ils n’ont pas répondu. Vraiment, ça ne va pas du tout, tant de souffrances, de violence, des mots si forts… les parents avaient besoin d’un énorme câlin, je ne les connais pas, je ne connais pas leur vie. Je sais juste que c’est difficile de grandir avec son enfant, de s’élever avec lui, de se mettre à sa hauteur …. je n’ai rien dit, je n’ai rien fait. Je me suis aussi rappelé, que ça devait être parfois terriblement difficile d’être un enfant .

La vie

La vie, c’est cette force qui nous pousse, ce souffle qui nous oblige à avancer. La vie d’abord, d’abord nos vies. Je passe beaucoup trop de temps sur les réseaux sociaux, ce n’est pas la vie. La vie, c’est mon fils qui plonge sa main dans le blanc monté en neige, la vie c’est mon petit bout qui se met à pleurer quand il n’y a plus de chocolat sur sa cuillère, la vie c’est un «maman je t’aime » quand il fait gris sur mon cœur, la vie c’est son papa qui s’occupe de lui depuis sa naissance, la vie c’est la fatigue, le manque de sommeil, les journées trop longues, les journées trop courtes, puis les journées trop longues. La vie c’est avoir du chocolat sur un tee shirt blanc et ne pas être préoccupée par son nettoyage. la vie est pleine de rencontres, d’échanges et de partage, de rendez vous manqués, de rendez vous surprises. La vie est là, elle m’appelle. ••••••••••••••••••••••••••••••

Un jour, j’ai donné la vie et la mienne a changé à jamais. J’aime cette vie, elle est parfaite, ici et maintenant, dans ma maison bordélique où un enfant heureux découvre la vie. ❤️

Mon amoureux.

Tu sais, nous nous sommes rencontrés sur internet. Moi à la Réunion lui ici. Sur le site de rencontres, on demande la région d’origine, j’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé la Réunion. Pour en finir avec ce détail sur mon profil, j’ai fait défiler la liste des régions. Ça s’arrête sur Midi-Pyrénées . Je me dis, bon j’expliquerai ça à la personne qui m’écrira. Guillaume m’envoie un message en créole, je me dis 🤷🏽‍♀️ bah je vais être polie je vais répondre. Il me dira ensuite que lorsque je lui ai dit que j’habitais à la Réunion, il s’est dit « t’es bien mignonne mais on ne se verra jamais » Comment te dire, ça ne vas pas du tout de passer comme ça. Nous nous sommes parlés non stop pendant une semaine, lui qui n’est pas très bavard. Il me raconte sa vie, plein plein de choses qu’on dit à une inconnue qu’on a pas l’intention de rencontrer. 🤣 4/5 mois plus tard il venait a ma rencontre sur mon île. Puis je venais à mon tour à Toulouse pour un mois. Un an après notre première rencontre il me demandait en mariage, quelques mois après on lançait les essaies pour notre bébé rêvé. Ça fait maintenant 4 années que nous sommes ensembles, heureux en mariage, toujours amoureux, parents d’une merveille de 2 ans. Des soucis de santé, de la fatigue, des insomnies. Nous avons eu des incertitudes sur des tas de sujets, mais jamais jamais notre couple. Guillaume c’est « mon coup de soleil, mon coup d’amour, mon coup de je t’aime. » Mon évidence, le phare de mes tempêtes. Ça va toujours très très vite entre nous, on est comme ça. On s’est aimé tout de suite. Un message à suffit a changer nos vies.

Le hasard ? Le destin ?

(Vu sur le net) Veux-tu simplement m’écouter ?

« Quand je te demande de m’écouter
et que tu commences à me donner des conseils,
je n’ai pas de réponse à ma demande.

Quand je te demande de m’écouter
et que tu commences à me dire pourquoi je ne devrais pas ressentir cela,
je ne me sens pas respecté.

Quand je te demande de m’écouter
et que tu commences à vouloir faire quelque chose pour résoudre mon problème,
je ne me sens pas aidé, aussi étrange que cela puisse paraître.

Ecoute, tout ce que je te demande, c’est que tu m’écoutes.
Non pas que tu parles ou que tu fasses quelque chose :
je te demande simplement de m’écouter.

Les conseils sont bon marché.
Pour deux euros, j’aurai dans le même journal
le courrier du cœur et mon horoscope.

Je veux agir par moi-même, je ne suis pas impuissant,
peut-être un peu découragé ou hésitant,
mais non impotent.

Quand tu fais quelque chose pour moi,
que je peux et ai besoin de faire moi-même,
je me sens dévalorisé et je ne progresse pas.

Mais quand tu acceptes comme un simple fait
que je ressente ce que je ressens (peu importe la rationalité),
je peux arrêter de chercher à te convaincre,
et je peux essayer de commencer à comprendre
ce qu’il y a derrière mes sentiments apparemment irrationnels.

Lorsque je vois clair, les réponses deviennent évidentes
et je n’ai pas besoin de conseil.

Les sentiments qui semblaient irrationnels deviennent intelligibles
quand nous comprenons ce qu’il y a derrière.

Peut-être est-ce pour cela que la prière marche, parfois, car Dieu ne parle pas.
Il ne donne pas de conseils à ceux qui n’en demandent pas.
Il n’essaye pas d’arranger les choses sans se soucier de ma liberté.

Alors, s’il te plaît, écoute-moi.
Et quand tu voudras que je t’écoute, demande-le-moi et je t’écouterai. »

Auteur anonyme indie