« Oté Grand-mère » une chanson Réunionnaise parfaite

Chez nous, on aime la musique, c’est comme ça. Autant mon mari, le Tarnais qui écoute absolument tout, que moi, la Réunionnaise qui adore son Maloya.

Notre bébé est comme nous, la musique, il adore. Il se tortille en me donnant la télécommande. C’est un code entre nous, je lui dis: « tu veux de la musique? Tu veux danser?» Il dit: « hmm » et hoche la tête pour me dire oui. Allez, direction deezer, et là … monsieur est difficile. Au fil des playlists, il s’agite quand il n’aime pas une chanson. Je lui demande: « je change ? » à nouveau, il secoue la tête pour me dire oui.

Ainsi, nous allons au grès des goûts musicaux très frais, d’un petit bonhomme de quelques mois. Et à la fin d’une chanson, bébé applaudit. Il le fait depuis qu’il sait applaudir, il a un grand respect pour les artistes.

Des chansons que nous écoutons sur notre téléphone, c’est pareil. Mais, son choix est cette fois ci bien plus rapide. Il s’arrête sur une chanson Réunionnaise emblématique «Grand mère » de Ousanousava.

C’est vrai que nous l’avons écouté quelques fois, ce n’est pas une chanson très gaie (pour un bébé) mais elle nous va droit au coeur. Déjà, son tout petit coeur de bébé métisse est tout aussi réceptif.

Les premières notes sont magiques. C’est un savant mélange de nostalgie et d’amour qui vient remplir mon coeur à chaque fois. Je ne m’en lasse pas, la douceur que dégage cette chanson est d’un autre monde, elle me transporte. Je suis sur mon île, les pieds dans l’eau, après le pique-nique dominicale en famille.

« Oté Grand-Mére » ce message à une personne que l’on aime, partie et qu’on ne reverra plus. Cette lettre d’adieu, cet hommage, nous aurions pu l’écrire, toi ou moi … L’envie d’entendre cette personne une dernière fois, nous raconter ses histoires. Ce chagrin incommensurable à son départ. Et puis, l’espoir de la revoir à n’importe quel moment, ouvrir une porte, revenir dans nos vies, et être, à nouveau là avec nous.

Cette chanson me touche, et elle m’accompagne depuis des années maintenant. Lors d’un deuil douloureux, nous reviennent des souvenirs, des détails, une expression sur un visage. Les rides, les traits. Je me souviens d’un million de détails du visage de mon oncle. Lui est parti je n’avais que 13 ans, et je me souviens des lignes sur son front, de ses jolies fossettes sur ses joues (mon bébé a les mêmes), son sourire que nous admirions. Et il y a aussi ce rire qui résonne encore dans mon esprit, tout comme les derniers mots maladroits que je lui ai dit. Lui est parti mais le souvenir reste, et restera à jamais. 18 ans déjà. Alors pour moi, écouter cette chanson, c’est lui rendre continuellement hommage, lui dire que je sais qu’il ne nous a pas vraiment quitté, qu’on se reverra un jour. Et surtout, que je ne l’ai pas oublié. Alors, comme le dit la chanson: « pardon si aujourd’hui je pleure. »

Oté grand- mère une superbe chanson (Réunionnaise) de Frédéric Joron. Elle date de 1984, et c’est aujourd’hui la berceuse de mon fils.

Et toi, tu la connais ? C’est quoi ta chanson Réunionnaise préférée?

*************

Hey dis donc, on va pas se quitter comme ça ? Restons amis, tu nous trouveras sur Facebook et aussi sur Instagram 

Oui, on est partout! Tu peux nous écrire, si tu veux papoter ou partager une histoire, un témoignage ❤  par ici pour un long mail, allez zouuuuu : Naturellement-Happy@outlook.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s