« Black Panther », simple film ou mouvement politique ? 

Noir complet sur la salle. Les premières notes du film: je frémis. A plusieurs reprises je veux me lever. Pour partir? Non! Pour danser.

Cette musique. Je la connais, ce rythme est gravé en moi, dans mon âme, dans mon cœur et dans mon histoire. Je pense entendre du Maloya dans une super production Américaine. Je souris. Je regarde ma mère et je lui demande « c’est du maloya? » elle sourit aussi, on dirait, me dit elle. Euh ?? du maloya ? (Arrête aou dont!!)

Des rythmes Africains et une mélodie qui nous sont familiers, impossible de ne pas penser à La Réunion. Et là … FIERTÉ s’il te plaît!  On va pas se priver.

Combien de fois, un super héros fait son entrée au cinéma sur une musique aux rythmes Africains. Combien de fois, des femmes noires seront elles représentées comme libres, puissantes, indépendantes. Indispensable à la survie d’un homme et de l’humanité? Un famb kafrine koi.

Des femmes naturellement belles, portant fièrement une chevelure impeccable. Pas de brushing, pas de défrisage. Pas de représentation altérée, par un copié collé de l’image de la femme blanche, sur la femme d’origine Africaine. L’idée que le colonisateur d’autrefois se faisait de nous, de ce que nous devions être. Terminée! Je me suis reconnue, pour la toute première fois. J’ai vu des cheveux crépus et courts comme une coiffure NORMALE. Et les locks de la reine: NORMALES. La coiffure d’une reine se doit d’être naturelle.

Pour la première fois, dans cette grande salle de cinéma Toulousain, nous étions la norme. Représentées!

Des héros, pas des esclaves. Sauveurs, pas soumis. Presque la majorité. Tellement de choses familières. Tantine y conduit la patte à terre!* « Black Panther »! Le bande Kaf lé en forme*! Canonissime. Bon, c’est un Marvel. J’aime les Marvel, l’humour et l’action. Mais ce qui m’a fait vibrer, c’est de pouvoir dire au monde que nous existons. Nous ne sommes plus une minorité invisible et silencieuse.

Le xhosa! La langue parlée au Wakanda est l’une des 11 langues officielles de l’Afrique du Sud, une vraie langue Africaine donc. Dans la version originale de Black Panther, Chadwick Boseman, a un accent Sud Africain. Un claquement de langue qui réveille! Soyons fiers de parler nos langues régionales! Allez! Parlons créole Réunionnais aussi! Le nombre de fois ou j’ai entendu dire que notre créole était « une langue de sauvages », et même pas une langue d’ailleurs, pour certains. L’autre langue Africaine du film est l’Igbo Nigérian. Autre référence capitale à la culture Africaine : les costumes inspirés des tenues zouloues.

Et encore une fois, cette image d’une femme forte, qui ne baisse la tete ni devant un roi ni devant son mari. Elle me fait penser à la femme Réunionnaise, à mon monmon, kan y dit non, c’est non! Un regard, et on la respecte! (Soit ou écoute, soit ou cour*)

Bref, j’ai regardé « Black Panther » et j’ai aimé!

Black Panther, 2018, un film de Ryan Coogler. Première apparition « Fantastic Four Vol. 1 #52 (1966) »

*Créole Réunionnais

Bande annonce VOST

Capture d_écran 2018-02-22 à 10.55.48

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s